3 - Enjeux

Date de mise à jour:  mer, 13/09/2017

SOCLE COMMUN

Qu’est-ce qu’un enjeu ?

Littéralement un enjeu désigne « ce qui est en jeu », « ce qui est à perdre ou à gagner » sur le site.
Dans le cadre de la rédaction du document de gestion, les enjeux sont constitués des éléments du patrimoine (naturel, géologique ou culturel) ou du fonctionnement (écologique ou socio-économique) de l’ENP pour lesquels ce dernier a une responsabilité et que l'on doit préserver ou améliorer.
C'est ce qui justifie la désignation de l'ENP au vu de ses finalités de création (fleche_big.pngtableau en introduction).

Point de vigilance
Attention, ne pas confondre l’enjeu qui est un élément du patrimoine (ex : site d’accueil majeur pour les limicoles en hivernage) et l’objectif à long terme qui est le résultat voulu, à atteindre (ex : garantir les potentialités d’accueil pour l’hivernage des limicoles).

Quels sont les différents types d'enjeux ?

Le statut de l’ENP et ses finalités génériques de création déterminent différents types d’enjeux qui structurent le plan de gestion. D’une manière générale, ces enjeux se répartissent en deux grandes catégories.

Les enjeux écologiques

Point de vigilance
La connaissance ne constitue pas un enjeu, mais les lacunes de connaissance sont un facteur d’influence à considérer pour atteindre les objectifs à long terme.
 
Ils sont le dénominateur commun à tous les ENP.
 

Exemples :

  • une responsabilité particulière pour le patrimoine naturel (habitats/espèces/fonctions, patrimoine géologique). Pour les sites Natura 2000 il s’agit des habitats et espèces d’intérêt communautaire présents sur le site ;
  • le rendu de fonctions écologiques (zones de frayère, de nourricerie …) ;
  • la naturalité des peuplements forestiers ;
  • l’accueil des oiseaux en hivernage et en halte migratoire.

 

    fleche_big.pngFiche 3.1 - Comment déterminer les enjeux de conservation du patrimoine naturel ?

    Les enjeux socio-économiques

    Ils concernent les Parcs naturels marins, les Parcs nationaux, les sites du Conservatoire du littoral, les sites des CEN et certains ENS, dont les finalités de création intègrent celles de « développement durable des usages » et de « gestion durable des ressources » (fleche_big.png tableau de synthèse des différents statuts d'ENP concernés par le guide en introduction).

    fleche_big.pngZoom pratique - Les enjeux socio-économiques / à venir

    Pour les autres ENP (RN, Natura 2000, RBD/RBI) le cadre réglementaire ne prévoit pas la prise en compte de ces enjeux et leurs traduction en objectifs dans le plan de gestion. Leurs finalités de création répondant principalement à des enjeux de conservation de la nature, les enjeux socioéconomiques peuvent le cas échéant être pris en considération mais de façon secondaire, une fois assurée la prise en compte au bon niveau des enjeux de conservation du patrimoine naturel.

    Point de vigilance
    Pour les réserves naturelles, les enjeux socio-économiques ne sont pas une finalité (
    fleche_big.png tableau de l'Introduction au guide). Pour autant, les aspects socio-économiques et d'acquisition de connaissance conditionnent fortement la réussite de la mission de protection du patrimoine naturel. Le réseau des réserves naturelles a d’ailleurs engagé depuis plusieurs années un ensemble de réflexions sur ces aspects (travaux sur l’ancrage territorial, sur l’accueil du public et les outils pédagogiques associés, sur la gouvernance…). Cet ensemble de facteurs transversaux à tous les enjeux de conservation conditionnant la gestion est regroupé sous la notion de facteurs clés du succès (ou facteurs clés de la réussite de la gestion).

      fleche-haut_red.png
      fleche_big.pngZoom pratique - Les facteurs clés du succès de la gestion d’une Réserve naturelle / à venir

      fleche_big.pngZoom pratique - Comment déterminer les enjeux socioéconomiques ?

      Exemples

      • l’exploitation durable des ressources (eau, bois, etc.) ;
      • la durabilité des usages (ex : activités pastorales dans les alpages) ;
      • le patrimoine culturel (ex : responsabilité particulière pour le patrimoine bâti) ;
      • la valeur ajoutée sociale, économique, scientifique (ex : site de référence international pour l’étude des forêts tropicales) ou éducative ;
      • la valeur paysagère.
       

      Pourquoi définir et prioriser les enjeux ?

      La définition des enjeux est une étape charnière du plan de gestion car elle permet d’afficher de manière transparente les responsabilités du site vis à vis desquelles le gestionnaire devra rendre compte et développer une stratégie de gestion.

      Il s’agit d’une étape très importante, qui nécessite un débat et un partage au sein de l’organe de gouvernance car elle structure ensuite l’ensemble du cadre d’intervention du gestionnaire.

      La priorisation des enjeux va servir à identifier les enjeux prioritaires, forts et secondaires. Pour les enjeux prioritaires, un niveau d’ambition élevé pour les OLT devra être formulé et des mesures de gestion adaptées seront à mener prioritairement.

      Quelles sont les caractéristiques des enjeux ?

      • Ils sont formalisés à la lumière de l’analyse des informations recueillies dans l’état des lieux.
      • Ils expriment les responsabilités de l’ENP.
      • Ils sont rédigés à l’aide d’une phrase nominale (ex : l’accueil des oiseaux marins nicheurs).
      • Ils sont peu nombreux, intégrateurs (peuvent concerner plusieurs groupes d’espèces ou d’habitats, des processus écologiques …).
      • Ils peuvent être partagés par plusieurs ENP.
      • Leur état actuel (ou pour des enjeux dégradés, leur état passé s’il est connu) sert de référence à la définition de la stratégie à long terme.
      • Ils doivent être partagés avec l’organe de gouvernance et/ou le conseil scientifique compétent.
      • Leur spatialisation facilite leur appropriation par les acteurs locaux et peut favoriser leur prise en compte dans un projet d’aménagement ou de développement du territoire.
       
      fleche-haut_red.png