4.1 - Définir des objectifs à long terme et évaluation



























Points de vigilance :

- Un Objectif à Long Terme désigne le résultat que l’on veut atteindre, il ne s’agit pas de ce que l’on veut faire.

- Autant que possible, le niveau d’exigence doit pouvoir être évalué quantitativement (chiffre, quantité, ...) ou qualitativement (maintien, augmentation, …)

Exemple – Objectif à long terme :

« Une naturalité des forêts restaurée » - Etat ou processus visé

Contre-exemple :

- « Laisser des secteurs de forêts en libre évolution » - Action = Objectif Opérationnel (cf. fiche 5.1).

Mémo – Définition des OLT

Une définition pertinente des OLT se base sur :

1. La traduction des différents types d’enjeux ;

2. Une formulation précise et adaptée ;

3. Une quantification des objectifs, afin d’être évaluables.

Points de vigilance :
- Il est à noter qu’un OLT peut répondre à un seul enjeu de conservation ou à un regroupement d'enjeux. Par exemple, la définition d'objectifs rassemblant plusieurs enjeux est appropriée sur les sites où ils sont nombreux. Elle permet de mieux structurer leur expression.

Points de vigilance
Attention, un objectif de « maintien » d’un état ne signifie pas qu’aucune action ne sera menée.









Dans le cas d’ENP superposés
Il est essentiel que l’analyse des enjeux et leur priorisation à l’échelle du plus grand site soit menée en commun entre les gestionnaires. Cela permettra ensuite de se doter collectivement d’un jeu d’OLT partagés, auxquels chaque ENP se réfèrera pour mener ses actions.
Suivant les statuts et les contextes locaux, les niveaux d’exigence pourront être différents entre les ENP
.

Points de vigilance
Un niveau d’ambition trop faible peut être problématique. Dans le cas d’un OLT de maintien, l’extension d’un habitat pourrait être considérée comme une « rente », comme une marge de manoeuvre, de surface pouvant être détruite, alors que cela correspond peut être à un retour à une situation favorable.

Points clés de mise en oeuvre – Objectifs à long terme 

- Prise en compte de la diversité des enjeux dans la définition des OLT ;

- Caractère évaluable des OLT ;

- Avoir à l’esprit les évolutions possibles des écosystèmes, des pratiques, du changement climatique dans la définition des OLT, qui sont établis au long terme ;

- Des définitions des OLT partagées avec l’ensemble des membres de l’instance de gouvernance de l’ENP.

Des outils et des hommes – Test de cohérence des objectifs à long terme

Il s’agit de vérifier la cohérence des objectifs à long terme entre eux, notamment les objectifs de conservation avec les autres.

Pour cela, considérer l’incidence de chaque objectif autre que ceux liés au patrimoine naturel sur les objectifs de conservation.

Ajuster si nécessaire en privilégiant toujours les objectifs de conservation.

Vérifier aussi la compatibilité des objectifs à long terme avec les objectifs généraux d’autres plans : plans de la stratégie nationale pour la biodiversité, SDAGE, document d’objectifs, plan de parc, chartes… pour la partie qui concerne l’ENP.

Mettre en avant la nature de la contribution du site à la mise en oeuvre des autres politiques environnementales ou, a contrario, les incohérences éventuelles.

mise à jour: 06/05/2015

 

Objectif : appréhender ce qu'est un Objectif à Long Terme (OLT), quels rôles jouent les OLT au sein de l'élaboration du plan de gestion, et accompagner la définition de ces objectifs primordiaux intimement liés à l'évaluation.

 

A quoi correspondent les Objectifs à Long Terme ?

Un objectif à long terme définit l’état souhaité par rapport à la situation actuelle qu'il faut viser pour préserver l'enjeu. Dans la mesure du possible il doit traduire le résultat attendu en s'appuyant sur un état de référence et le niveau d'exigence fixés par l'instance de gouvernance ; c'est-à-dire les conditions à remplir pour atteindre cet objectif.

Un Objectif à long terme est un objectif stratégique, c’est :

  • Une décision « politique » qui engage les acteurs sur le long terme et guide leurs décisions ;
  • Une vision « précise » du résultat à atteindre (s’affranchissant d’éventuelles variations annuelles ou conjoncturelles) ;
  • Cet état ou type de fonctionnement souhaité doit être ambitieux et « atteignable » ;
  • Un objectif à long terme (au moins 15 ans) est défini en fonction du niveau de connaissance de la responsabilité du site vis-à-vis des différents enjeux, mais reste dynamique (peut être réajusté en fonction de l’évolution des enjeux ou de l’amélioration des connaissances sur le site).

 Il existe plusieurs catégories d’OLT qui dépendent des différentes finalités des types d’ENP (cf. tableau des différents types d’enjeux en fiche 3.1).

Pourquoi définir des OLT ?

Pour avoir une vision claire, précise et partagée de l’état que l’on souhaite atteindre en termes de conservation d’enjeux pour lesquels le site a une responsabilité particulière. C’est à la lumière de ces objectifs que seront évaluées l’atteinte des résultats attendus et l’efficacité de la gestion.

Enfin, dans le processus de concertation, la définition des OLT peut faciliter l’émergence d’un consensus sur les résultats attendus à long terme ce qui relègue à plus tard les possibles oppositions sur les choix opérationnels à faire à court terme pour y arriver.

Une formulation précise et adaptée

Les Objectifs à Long Terme doivent idéalement être formulés à partir des quatre éléments suivants :

  • La ou les « unités de mesure » de l’objectif : Quels résultats attendus sont visés ? (quel état de conservation, quel effectif, quelle fonctionnalité…)
  • Le ou les enjeu(x) concerné(s) : tous les enjeux identifiés doivent être couverts au moins par un OLT ne serait-ce qu’un objectif de maintien de la situation actuelle.
  • La tendance souhaitée par rapport à la situation actuelle : s’agit-il d’améliorer les choses ou de les maintenir en l’état ?
  • Le résultat attendu à long terme : Suivant le niveau de connaissances et/ou l’acceptabilité sociale, il n’est pas toujours possible de définir précisément cette composante.

Exemples d’objectifs à long terme. L’ordre des différents éléments peut être modifié !

Au cours de l’étape précédente (fiche 3.1), les enjeux ont été définis, il s’agit maintenant d’établir les 3 autres composantes.

Quelle « unité de mesure » (I) pour formuler l’OLT ?

Le choix de l’unité de mesure ou des critères utilisés pour formuler l’OLT à long terme se fait en répondant à plusieurs questions :

  • Qu’est ce qui est vraiment important pour l’enjeu ? pour l’ENP ?

Il s’agit ici d’affiner pourquoi l’ENP a une responsabilité pour l’enjeu.

Comment en rendre compte au mieux ? Qu’est ce qu’il est possible de mesurer ?

Ce point est plus pragmatique.
La formulation des OLT ne doit pas dépendre du niveau de connaissance. On sera parfois amené à formuler des objectifs de résultats attendus sur ce que l’on ne sait pas...
Néanmoins, si des indicateurs existent déjà « sur étagère » pour un enjeu il peut être intéressant de s’en inspirer pour formuler le résultat attendu lié à l'OLT.

Comment définir la tendance souhaitée (III) et le résultat attendu (IV) ?

La tendance souhaitée peut être identifiée en déterminant si l’enjeu exprime ou non ses pleines potentialités : 

  • Identification des facteurs influençant de façon positive ou négative l’enjeu en différenciant ceux qui s’expriment à l’échelle de l’ENP ou à une échelle globale.
  • Comparaison de la situation actuelle avec une éventuelle situation de référence (optimale / historique) et analyse des tendances récentes.

L’absence de connaissance (par exemple sur les tendances d’évolution) peut rendre l’adoption d’un OLT précis difficile ; par défaut, il est souvent mentionné « maintien » ou « amélioration ». Cela se traduira par des principes d’action d’acquisition de connaissance qui pourront conduire à une redéfinition ultérieure de l’OLT.

A l’inverse, l’ambition politique (portée par les acteurs ou les services de l’état) peut parfois se passer d’une référence scientifique précisément établie en termes de cible à atteindre : approche pragmatique

  • si les acteurs en expriment la volonté ou si les services de l’état le défendent, il est possible d’afficher un OLT ambitieux de restauration qui se traduira par des actions de réduction locale des pressions et un travail scientifique pour préciser les causes de déclin.

De même, la définition d’un OLT peut permettre, au cas où les leviers d’action se situent hors de l’ENP et dépendent d‘autres politiques publiques, une transmission de cet objectif à ces opérateurs.

Le résultat attendu est une décision de l’instance de gouvernance qui fait intervenir :

  • La responsabilité de l’ ENP dans le maintien de l’enjeu à une échelle plus large.
  • La hiérarchisation des enjeux au niveau de l’ENP
  • Les résultats attendus déjà définis par d’autres documents de gestion ou schémas existants sur le territoire (SAGE, SCOT…)

 

Bibliographie

RNF & AAMP, 2013. La démarche d’évaluation au cœur des plans de gestion. Livret – Guide d’accompagnement pour l’intégration du tableau de bord des AMP au guide méthodologique des plans de gestion des RN

RNF, CHIFFAUT A., 2006. Guide méthodologique des plans de gestion de réserves naturelles. MEED/ATEN, Cahiers Techniques n°79 : 72 p.

CEN L-R, 2013. RNR des Gorges du Gardon, Plan de gestion – partie B : Gestion.

Plan de gestion TM 71.

ECOTER, 2011. Guide d’élaboration du plan de gestion en Seine-Saint-Denis. Conseil Général Seine St-Denis

 

Table des matières